La commission des affaires sociales entérine l’existence de l’ordre infirmier

10.11.2015

L’amendement de madame Le HOUEROU (PS) demandant la suppression de l’ordre a été rejeté lors de la commission mixte paritaire.

La commission des affaires sociales entérine l’existence de l’ordre infirmier

La partie était jouée d’avance puisque le gouvernement par le biais du rapporteur demandait le rejet de cet amendement. Unies, la majorité et l’opposition ont voté dans le même sens. La loi de santé entérine l’existence de l’ordre.

Neuf années de luttes intenses des organisations syndicales n’auront pas permis d’atteindre l’objectif.

Les professionnels infirmiers salariés et libéraux doivent désormais s’inscrire et cotiser à l’ordre. Dans le cas contraire, ils sont en exercice illégal de la profession et s’exposent à de graves sanctions.

Partager